Chirurgie proctologique

La chirurgie proctologique désigne un domaine chirurgical traitant les pathologies de la région anale. Il s’agit de pathologies très fréquentes dont certaines, très rares, sont malignes et ne seront pas abordées dans cette présentation.

Je m’attacherai à détailler les pathologies bénignes les plus fréquentes. Il s’agit des pathologies hémorroïdaires, des fissures anales, des fistules anales et abcès de la marge anale, ou encore des abcès de kyste sacro-coccygien.

La plupart de ces pathologies sont vues dans des contextes d’urgence et nécessitent un traitement chirurgical. Ces pathologies ont une forte propension à la récidive, même après un traitement chirurgical.

Chirurgie proctologique à Paris 08 avec le Dr Servajean

Proctologie : explications

Les dysfonctionnements de la sphère ano-rectale procurent bien souvent une détérioration de la qualité de vie des patients. Fort heureusement, une spécialité médicale consacrée aux pathologies de l’anus et du rectum permet de l’améliorer. Il s’agit d’une sous-spécialité de la gastro-entérologie ou de la chirurgie viscérale : la proctologie.

Pathologies de la région anales

  • Les pathologies hémorroïdaires

Les affections les plus fréquemment rencontrées en proctologie sont les pathologies hémorroïdaires, plus souvent appelées « hémorroïdes ». Celles-ci provoquent généralement de vives douleurs, des démangeaisons voire des saignements au niveau de l’anus. En cause : la dilatation anormale de veines au niveau de l’anus et du rectum.
La pathologie hémorroïdaire externe se manifeste sous forme de thromboses qui peuvent laisser place à des marisques lorsque le caillot disparaît. Les hémorroïdes internes se manifestent par des rectorragies et/ou un prolapsus, plus rarement par une thrombose.
Les pathologies hémorroïdaires sont particulièrement fréquentes après 50 ans, en cas de constipation chronique ou encore chez les femmes enceintes ou venant d’accoucher. Les traitements topiques sont recommandés (crèmes, suppositoires). Parfois, les AINS (anti-inflammatoires non-stéroïdiens) peuvent également être prescrits et, plus rarement, une opération chirurgicale.

  • Les fissures anales

La fissure anale est une petite fissuration, crevasse ou lésion superficielle, située sur la paroi du canal anal. Elle peut être associée à des crises de constipation répétées, des selles dures, des diarrhées ou plus rarement, à des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin. Le traitement de prédilection est médical et parfois chirurgical.

  • L’abcès de la marge anale ou fistule anale

L’abcès de la marge anale, qui peut se transformer en fistule anale si il se perce, a pour origine une infection d’une glande de Hermann et Desfossés, située au niveau de la jonction recto-anale. Cette infection, en se développant, va traverser le sphincter interne pour rejoindre la région sous-cutanée au niveau de la marge anale. Le traitement est chirurgical.

  • Les abcès de kyste sacro-coccygien

Il s’agit d’une infection qui survient habituellement au sommet du pli des fesses, par la pénétration de poils sous la peau. En entrant sous la peau, les poils favorisent les infections (formation d’abcès) et l’apparition de petits trous (fistules) et de kystes. Le traitement est chirurgical.

Quels sont les facteurs de risques des pathologies ano-rectales ?

Bien que ces pathologies puissent toucher tout le monde, il existe certains facteurs de risque comme par exemple :

  • La grossesse et l’accouchement
  • La constipation chronique
  • Les maladies ano-rectales sexuellement transmises.

Quand consulter un proctologue ?

Outre les hémorroïdes et les pathologies précédemment citées, plusieurs pathologies peuvent entrainer des troubles ou des douleurs et nécessiter une consultation chez votre proctologue :

  • Des saignements rectaux
  • Des douleurs au niveau de l’anus
  • Une tuméfaction ou un prolapsus
  • Des démangeaisons
  • Des troubles du transit ou de la continence…

Pour parvenir à un diagnostic et identifier l’origine de votre trouble, votre proctologue vous interrogera, pratiquera un examen anorectal sans risque (toucher rectal, anuscopie, rectoscopie) et pourra vous prescrire des examens complémentaires (endoscopie, biopsie, prélèvements sanguins, etc.).

En fonction du problème identifié, il sera alors en mesure de vous prescrire un traitement adapté (fonctionnel, médical ou chirurgical).

Laisser un commentaire

Rechercher :

Prendre RDV en ligne