Hernies

Les hernies de l’abdomen correspondent à des « trous » dans la paroi musculaire de l’abdomen. Selon la situation anatomique du « trou », on parle de hernie inguinale, de hernie de la ligne blanche, de hernie ombilicale ou de hernie hiatale.

Les hernies qui surviennent après une opération chirurgicale de l’abdomen sont appelées des éventrations. Les réparations de ces hernies sont toujours chirurgicales.

Chirurgie des hernies à Paris 08 avec le Dr Servajean

Hernies et éventrations : définitions et symptômes

Vous constatez des zones de faiblesse au niveau de la paroi de votre ventre ? Il peut s’agir d’une hernie ou d’une éventration. Les éventrations se produisent au niveau de zones de faiblesse acquises, c’est-à-dire au niveau des cicatrices post-opératoires, alors que les hernies apparaissent davantage au niveau des zones de faiblesse prédéfinies, l’aine ou l’ombilic par exemple.

On parle de hernie abdominale lorsqu’une portion d’organe ou de tissu passe à travers un orifice naturel ou entre les muscles de la paroi abdominale, et forme une boule sous la peau. Les symptômes, généralement plus marqués durant les efforts ou des phénomènes de toux, prennent la forme de gonflements, de douleurs, de sensations de brûlures, ou encore de nausées voire de vomissements lorsque la hernie est sévèrement installée.

Qui peut être touché par une hernie ?

Les hernies et les éventrations, quelles que soient leurs types, sont des pathologies fréquentes pouvant apparaître chez les deux sexes et à tous les âges, y compris chez les nouveau-nés.

On distingue la hernie inguinale, qui survient au niveau du pli de l’aine essentiellement chez l’homme, la hernie fémorale ou crurale, située sous le pli de l’aine et qui est plus fréquente chez la femme, et la hernie ombilicale, au niveau du nombril. Il y a enfin les hernies cicatricielles ou incisionnelles, qui apparaissent sur une ancienne incision, post-partum par exemple.

Quels sont les facteurs de risques de ces pathologies ?

Certains facteurs peuvent favoriser l’apparition des hernies, mais contrairement à ce que certains pensent, le développement musculaire n’empêche pas totalement leur survenue. Les facteurs favorisants sont essentiellement ceux qui font augmenter les pressions au niveau de l’abdomen comme :

  • Le port de charges lourdes répétées
  • La constipation chronique
  • Les difficultés à uriner
  • La grossesse.

Complications éventuelles liées aux hernies

En apparence banale, une hernie abdominale peut être dangereuse si un organe est comprimé à l’intérieur et vient à se coincer. En effet, les hernies peuvent se compliquer sans qu’aucun moyen clinique ou radiologique ne le prédise (étranglement herniaire, douleurs intenses, occlusion intestinale, nécrose…).

Une fois la hernie en place, l’augmentation progressive de son volume est la règle, d’où la nécessité d’une prise en charge adaptée.

L’importance de la chirurgie des hernies

Le traitement des hernies est généralement chirurgical, la technique variant en fonction de leur sévérité et de leur emplacement.

La chirurgie des hernies nécessite une anesthésie générale et consiste à les réduire, les réintégrer, et à obturer leur orifice avec une prothèse de tissu non résorbable qui servira de renfort et de protection. Le traitement est fait par différents types de voies d’abord : par voie ouverte ou par laparoscopie ou cœlioscopie.

En outre, les nouvelles techniques chirurgicales et les progrès de la médecine font que les traitements des hernies inguinales, crurales et de certaines petites éventrations peuvent être envisagés en chirurgie ambulatoire (avec sortie le soir même). Les suites opératoires sont marquées par une cicatrisation progressive qui peut parfois justifier le port d’une ceinture de contention.

Comment prévenir l’apparition de ces pathologies ?

Prévenir les hernies est difficile mais possible. Il est par exemple conseillé d’agir en limitant certains facteurs de risque comme la toux ou la constipation chronique.

Pour ce faire, vous pouvez par exemple consommer davantage de fibres, présents dans les fruits et les légumes frais ou les céréales complètes (effet positif sur la constipation). Se maintenir à son poids de forme est également important, tout comme l’arrêt de la consommation de tabac, qui peut causer des toux chroniques.

Lorsqu’il s’agit de prévention de hernie inguinale, il est spécifiquement conseillé de limiter le port répété d’objets lourds, lequel augmente la pression dans l’abdomen. Idem suite à une opération chirurgicale de hernie, où il est nécessaire de ne pas soulever de charges lourdes (jusqu’à 6 mois après) pour éviter les récidives.

Laisser un commentaire

Avatar de Victoire

Victoire

Publié le 12 June

La chirurgie d'une hernie génère elle des cicatrices visibles ?

Avatar de Dr Stéphane Servajean

Dr Stéphane Servajean

Publié le 13 June

Bonjour Victoire, les cicatrices de cure de hernie sont en général discrètes et peu visibles sauf pour les hernies de la ligne blanche qui sont au milieu de l'abdomen. Cependant, elles sont souvent de petites tailles. Dr Servajean

Avatar de Jules

Jules

Publié le 24 June

Dr Servajean, je voudrais savoir comment se forme une hernie ?

Avatar de Dr Stéphane Servajean

Dr Stéphane Servajean

Publié le 24 June

Bonjour Jules, les hernies se forment le plus souvent après des efforts répétés sur la paroi abdominale ou sont acquises à la naissance et augmentent de volume avec les années.

Avatar de Henri Hubert

Henri Hubert

Publié le 29 June

Docteur, une hernie est-elle grave si on ne l'opère pas ? est-elle douloureuse ?

Avatar de Dr Stéphane Servajean

Dr Stéphane Servajean

Publié le 08 July

Bonjour Henri Hubert. Une hernie qui ne donne pas de symptôme de type douleurs ou gênes, peut ne pas être opérée. Cependant, il existe toujours un risque d'étranglement ou d'augmentation du volume de la hernie. Il est préférable de réparer une hernie mais sans urgence. Dr Servajean

Rechercher :

Prendre RDV en ligne