Est-il possible de prévenir l’apparition des hernies ?

Chirurgie générale et digestive

|

18 janvier 24

Est-il possible de prévenir l'apparition des hernies ? | Dr Servajean | Paris 17
Une hernie correspond au déplacement d'un organe par rapport à sa position anatomique normale. Les hernies de l'abdomen se constatent donc à la présence de tissus appartenant à la cavité abdominale en dehors de celle-ci. La localisation d'arrivée de ces tissus, qui passent à travers les muscles de l'abdomen ou via un orifice naturel, détermine le nom spécifique que l'on donne aux différents types de hernie abdominale. Ainsi, une hernie inguinale concerne l'aine ; une hernie ombilicale, le nombril ; une hernie épigastrique, l'épigastre… Cas particulier à bien des égards, la hernie dite hiatale touche le diaphragme, la portion tissulaire déplacée passant par ce qu'on appelle le hiatus oesophagien. Si le phénomène herniaire peut faire peur, il est très fréquent et se traite efficacement par voie chirurgicale, bien qu'un risque non négligeable de récidive soit parfois à considérer. Certaines précautions permettent de limiter le risque de hernie.

Comment se préserver des hernies ?

Les hernies de l'abdomen peuvent survenir aussi bien chez les hommes que chez les femmes, et ce à tout âge. Certaines d'entre elles présentant en outre une origine congénitale, leur prévention n'est pas évidente. Il est toutefois possible de faire attention à certains des facteurs les favorisant, dont :
  • La constipation chronique ;
  • La toux.
Contre la constipation, il est recommandé d'augmenter son apport en fibres, via notamment une alimentation plus riche en fruits et légumes frais et/ou en céréales complètes, qui représentent un net gain nutritif par rapport à leur version raffinée. Concernant la toux, c'est sur l'éventuelle consommation de tabac qu'il est possible d'agir, elle qui favorise l'installation d'une toux chronique. La réduire ou, mieux encore, y mettre un terme, est donc conseillé. Les variations pondérales fréquentes et/ou importantes constituent elles aussi un facteur de risque : maintenir un poids régulier est une mesure préventive à ne pas négliger. Concernant le cas particulier des hernies inguinales, le port de charges importantes, à plus forte raison s'il est récurrent, représente un facteur de risque conséquent. Après une opération de chirurgie herniaire, qui n'est pas sans risque de récidive, le port de telles charges est d'ailleurs proscrit pendant plusieurs mois. En somme, il s'agit de limiter autant que possible les activités ou phénomènes entraînant une augmentation de la pression abdominale. Il est également recommandé d'entretenir spécifiquement les muscles abdominaux, notamment si le port répété d'objets lourds ne peut être évité.

Comment reconnaître une hernie ?

Certaines hernies, notamment les hernies hiatales et, plus généralement, les hernies de stade précoce, ne présentent, le plus souvent, pas de symptômes. Pour les autres, il existe des signes potentiellement révélateurs, dont :
  • Une gêne, plus ou moins douloureuse, au niveau de la région abdominale ;
  • Des sensations de lourdeur ou de brûlure ;
  • La présence d'une grosseur, typiquement apparente au moment de la réalisation d'un effort ou d'un épisode de toux.
En cas de hernie de stade avancé, le patient peut également souffrir de nausées, allant parfois jusqu'au vomissement.

Comment traiter une hernie ?

En dehors des cas ne nécessitant tout simplement pas de prise en charge, dont la majorité des hernies hiatales, les hernies de l'abdomen se traitent toujours de manière chirurgicale. Notez toutefois qu'en l'absence de douleurs ou de gêne significative, il n'y a pas d'urgence à intervenir. Les détails de l'intervention dépendent de la nature de l'hernie, de sa sévérité et d'un ensemble de paramètres morpho-anatomiques. A titre indicatif, sachez que l'on réalise, selon les cas :
  • Soit une raphie, qui est une couture simple visant à refermer l'orifice par lequel ont transité les tissus herniaires ;
  • Soit la pose d'une prothèse venant renforcer la paroi abdominale ;
  • Soit les deux, notamment pour certaines hernies ombilicales et de la ligne blanche.

Article rédigé par le Dr Stéphane Servajean

Fort d’une expérience de plus de 3000 opérations de chirurgie bariatrique réalisées, je suis chirurgien du système digestif spécialisé dans la chirurgie de l’obésité depuis 2002. Ma raison d’être est de vous aider à combattre les pathologies des organes digestifs.

Laisser un commentaire

Rechercher :

Prendre RDV en ligne