L’ablation de la vésicule biliaire entraîne-t-elle des conséquences sur l’alimentation ?

Surpoids et obésité

|

04 mai 23

L’ablation de la vésicule biliaire entraîne-t-elle des conséquences sur l'alimentation ? | Dr Servajean | Paris 17
L’ablation de la vésicule biliaire est une intervention courante, qui concerne environ 80 000 patients chaque année en France. Le plus souvent, elle est réalisée en ambulatoire, et permet une reprise rapide des activités. Cela dit, quelques précautions doivent être prises dans les jours qui suivent l’opération, bien qu’aucun régime alimentaire spécifique ne soit obligatoire à long terme.

Qu’est-ce que la vésicule biliaire ?

La vésicule biliaire est un petit organe situé sous le foie, dont la fonction est d’être un réservoir de bile. Produite par le foie, la bile est un liquide jaunâtre qui permet à notre organisme de digérer les matières grasses. Mesurant entre 7 et 10 cm de longueur pour environ 2,5 cm de largeur, cet organe est relié au foie et à l’intestin grêle par un système de canaux : on parle parfois de système biliaire ou de voies biliaires. Notre corps peut tout à fait fonctionner sans vésicule biliaire : en effet, celle-ci n’est pas indispensable à la digestion, et permet surtout d’assimiler les repas riches en graisses. Après un tel repas, la vésicule libère une petite quantité de bile dans l’intestin grêle, ce qui permet de décomposer les matières grasses. Lorsqu’un des composants de la bile se trouve en excès (le plus souvent, il s’agit du cholestérol) ou que la vésicule ne parvient pas à se vider correctement, des calculs (petits cailloux) peuvent apparaître ; c’est là qu’intervient l’ablation de la vésicule biliaire.

Dans quels cas peut-on se faire opérer de la vésicule biliaire ?

Les calculs de la vésicule biliaire sont une problématique fréquente, qui concerne environ 1 adulte sur 5 en France. Cela dit, toutes les personnes atteintes ne sont pas symptomatiques : dans 80% des cas, ces calculs sont asymptomatiques, ce qui ne nécessite aucune opération. En effet, l’ablation de la vésicule biliaire (aussi appelée cholécystectomie) n’est indiquée que chez les patients ayant des symptômes causés par les calculs. Les symptômes les plus courants sont une douleur vive au niveau du foie (sur le côté droit), de la fièvre, une jaunisse, et dans certains cas des vomissements. Comme aucun médicament ne permet de traiter cette problématique, la chirurgie est la seule option possible. En effet, en l’absence de traitement, des complications parfois graves peuvent apparaître , les plus préoccupantes étant l’infection du foie et la pancréatite aiguë ; cette dernière pouvant menacer le pronostic vital du patient.

Quelles sont les conséquences sur l’alimentation lors de l’ablation de la vésicule biliaire ?

De nombreuses personnes se demandent si leur alimentation doit changer après l’ablation de la vésicule biliaire. Comme celle-ci n’est pas indispensable à la digestion, aucun régime spécifique ne doit être suivi à long terme : les patients peuvent manger de tout en quantité raisonnable, sans aucun risque pour leur santé. En revanche, quelques précautions doivent être respectées pendant la période post-opératoire, c’est-à-dire dans la semaine qui suit l’intervention. Pendant ce laps de temps, les patients doivent privilégier une alimentation légère, pauvre en graisses, le temps que le système digestif s’ajuste. Il faut donc réduire voire supprimer temporairement les aliments transformés, le chocolat, la charcuterie, les pâtisseries, les plats en sauce, et privilégier les fruits, légumes, viandes maigres et sucres lents. Le retour à une alimentation normale peut ensuite se faire progressivement.

Article rédigé par le Dr Stéphane Servajean

Fort d’une expérience de plus de 3000 opérations de chirurgie bariatrique réalisées, je suis chirurgien du système digestif spécialisé dans la chirurgie de l’obésité depuis 2002. Ma raison d’être est de vous aider à combattre les pathologies des organes digestifs.

Laisser un commentaire

Rechercher :

Prendre RDV en ligne