Quels sont les compléments alimentaires post-chirurgie bariatrique ?

Chirurgie bariatrique

|

12 juin 23

Quels sont les compléments alimentaires post-chirurgie bariatrique ? | Dr Servajean | Paris 17
Les techniques de chirurgie bariatrique sont souvent indiquées pour le traitement de l’obésité morbide. Ces techniques requièrent un certain nombre de précautions avant et après l’intervention. En particulier, une supplémentation est indispensable après la chirurgie, pour éviter les carences en vitamines, minéraux et autres nutriments.

En quoi consiste une chirurgie bariatrique ?

On parle de chirurgie bariatrique pour désigner différentes techniques de chirurgie digestive employées dans le traitement de l’obésité morbide. Il en existe une trentaine, que les médecins rassemblent dans trois grandes catégories :
  • Les anneaux gastriques
  • Les sleeve gastrectomies
  • Les bypass gastriques
L’obésité morbide est une problématique grave, qui se distingue du simple surpoids et de l’obésité par un IMC supérieur ou égal à 40 kg/m2. Les conséquences sur la santé et la qualité de vie des patients sont importantes, avec une réduction de l’espérance de vie comprise entre 6,5 et 14 ans. Contrairement à une idée reçue, cette maladie n’est pas uniquement le résultat d’un manque de volonté ; elle est notamment favorisée par le mode de vie occidental, souvent sédentaire, mais aussi le facteur familial et le facteur génétique. La chirurgie de l’obésité est généralement proposée en deuxième intention. En effet, le traitement initial repose toujours sur un régime amaigrissant, prescrit et surveillé par un médecin nutritionniste.

Comment savoir si l’on est éligible à une chirurgie bariatrique ?

Toute chirurgie bariatrique est précédée d’un bilan préopératoire, qui permet de vérifier la bonne indication du traitement, et de choisir la technique la plus adaptée. Il s’agit d’un bilan complet, qui évalue non seulement l’état général du patient, mais aussi son profil endocrinologique, ses habitudes alimentaires et son profil psychologique. Le bilan psychologique revêt une importance particulière, et se focalise surtout sur les troubles du comportement alimentaire comme la boulimie ou l’hyperphagie ; un suivi est généralement proposé pour la correction de ces troubles, qui risquent d’entraîner une reprise de poids après l’opération. Enfin, le bilan préopératoire inclut également une échographie du foie et une radiographie TOGD, pour dépister des pathologies comme la stéatose hépatique et la hernie hiatale. Ayant réuni tous ces éléments, le chirurgien peut proposer au patient la technique la plus adaptée, qui lui permettra de perdre du poids durablement. Le critère de référence pour l’éligibilité à la chirurgie bariatrique est l’IMC, ou indice de masse corporelle, calculé à partir du poids et de la taille du patient. Lorsque celui-ci est supérieur ou égal à 40, le diagnostic d’obésité morbide est retenu, ce qui rend possible la chirurgie bariatrique. Dans certains cas, les patients ayant un IMC compris entre 35 et 40 sont également éligibles, si leur obésité s’accompagne d’une pathologie associée (diabète de type 2, stéato-hépatite non alcoolique, hypertension…).

Quels sont les compléments alimentaires conseillés après une chirurgie bariatrique ?

Après une chirurgie de l’obésité, le risque de carence est important ; en effet, les modifications apportées à l’appareil digestif réduisent l’absorption des nutriments essentiels. Les médecins prescrivent donc des compléments alimentaires spécifiques, souvent plus fortement dosés que les produits généralistes en vente libre. Les compléments alimentaires recommandés après une chirurgie bariatrique sont ceux qui apportent :
  • Des protéines
  • Des minéraux, en particulier le zinc, le fer et le calcium
  • Des vitamines, en particulier celles du groupe B et la vitamine D
Dans de nombreux cas, les patients présentent déjà ces carences en amont de l’opération, carences révélées lors du bilan sanguin. Ces déséquilibres sont souvent liés au régime alimentaire, mais peuvent être favorisés par les pathologies associées. La supplémentation doit être prise sur un temps long, jusqu’à plusieurs années après l’intervention. Dans certains cas, en fonction de la technique chirurgicale employée, une supplémentation à vie peut être recommandée.

Article rédigé par le Dr Stéphane Servajean

Fort d’une expérience de plus de 3000 opérations de chirurgie bariatrique réalisées, je suis chirurgien du système digestif spécialisé dans la chirurgie de l’obésité depuis 2002. Ma raison d’être est de vous aider à combattre les pathologies des organes digestifs.

Laisser un commentaire

Rechercher :

Prendre RDV en ligne