La dilatation de l’estomac après un bypass gastrique.

Chirurgie bariatrique

|

25 juin 20

Dilatation de l’estomac dr Servajean
La dilatation de l’estomac après un bypass gastrique réalisé pour traiter une obésité morbide est une évolution, à distance de l’intervention chirurgicale, de la petite poche d’estomac qui augmente de volume et permet aux patients de manger de plus grandes quantités d’aliments. Elle peut représenter une des causes d’échec après un bypass gastrique.

Qu’est-ce qu’un bypass gastrique ?

Le bypass gastrique est une intervention de chirurgie bariatrique ou chirurgie de l’obésité, ayant pour objectif de diminuer l’absorption des aliments en réalisant un court-circuit de l’estomac (cf dessin). Il s’agit de l’opération « gold standard » qui sert de référence à l’ensemble des autres opérations de chirurgie de l’obésité. Cette opération se déroule par coelioscopie à l’aide de petites incisions sur la peau de moins de 2 cm pour introduire une caméra et des instruments opérateurs. Parfois on peut utiliser un robot pour faciliter les gestes chirurgicaux. Il existe de nombreuses techniques chirurgicales dérivées du bypass gastrique de référence, le bypass en Y selon Roux. Selon le patient et selon le chirurgien, on peut avoir une technique différente de bypass gastrique et donc des résultats différents, sur la perte de poids ou sur les effets secondaires de la chirurgie. Le bypass gastrique, en plus de diminuer l’absorption des calories, a un effet sur la baisse de l’appétit en diminuant la synthèse de la ghrêline et a aussi un effet de restriction alimentaire induit par le petit volume de la poche d’estomac créée par l’opération. (cf : dessin) Quand la petite poche d’estomac se dilate, l’effet de restriction alimentaire diminue.

Dans quels cas le bypass gastrique est-il conseillé ?

Le bypass gastrique est l’opération de référence pour traiter l’obésité morbide et est une bonne opération pour presque tous les patients candidats à une chirurgie bariatrique. Le choix de la réalisation d’un bypass est fonction de nombreux critères :
  • Le choix du patient
  • L’importance de l’obésité
  • Le nombre et la gravité des comorbidités
  • L’absence de contre-indications médicales, psychologiques ou sociales à la réalisation d’un bypass
  • L’expérience du chirurgien
Il n’y a donc pas de réponse simple à cette question. Le plus souvent les bypass sont proposés pour agir sur la composante métabolique de l’obésité : le diabète, la stéatose hépatique ou surcharge en graisses du foie, etc. Ils sont également plus volontiers recommandés pour traiter les obésités sévères chez les personnes ayant un IMC>45 Kg/m2. La proposition initiale se fait toujours après une réunion de concertation pluridisciplinaire où participent les différentes personnes qui ont participé à l’évaluation médicale préopératoire. Le choix final est fait par le patient et le chirurgien en consultation après avoir expliqué les raisons du choix de la réunion de concertation.

Qu’est-ce qu’une dilatation de l’estomac après un bypass gastrique ?

La dilatation de l’estomac correspond à une dilatation de la petite poche d’estomac où est raccordé l’intestin grêle. Cette poche a un effet de restriction alimentaire car c’est son volume qui permet de déterminer la quantité d’aliments qu’on peut ingérer. Si son volume augmente, on risque de manger de plus grandes quantités et donc on peut plus facilement reprendre du poids. C’est une des causes fréquemment évoquées pour les échecs de bypass gastriques. La cause de la dilatation est mal étudiée mais on considère que la dilatation est facilitée lorsque l’on force un peu trop lors de l’alimentation ou lorsque l’on boit des boissons gazeuses. Certaines techniques de bypass donnent plus volontiers des dilatations de poche gastrique car dès le départ, la poche gastrique est réalisée un peu plus volumineuse (ex : le mini bypass).

Que faire en cas de dilatation de la poche gastrique ?

Le plus souvent, l’existence d’une dilatation de la poche gastrique n’a pas de conséquence sur le bypass en dehors d’une tendance à faciliter l’apparition des ulcères. Je conseille toujours à ces patients de prendre un traitement antiacide de type ésoméprazole 40 mg/j pour éviter la formation des ulcères. Lorsque la dilatation de la poche s’accompagne d’une reprise de poids importante, on peut parfois envisager une correction chirurgicale de cette dilatation. Avant de proposer une nouvelle opération, il faut refaire une évaluation complète de la situation nutritionnelle et psychologique.

Les techniques chirurgicales sont multiples :

  • On peut faire une recoupe de l’estomac dilaté
  • On peut faire une pose d’un anneau autour de la poche d’estomac dilatée
  • On peut associer une recoupe et la pose d’un anneau
Il s’agit toujours de gestes chirurgicaux complexes. Les opérations se font par coelioscopie le plus souvent au cours de séjours de 2 à 3 jours d’hospitalisation quand il n’y a pas de complications. La perte de poids secondaire à ces opérations est fortement dépendante de l’investissement personnel des patients. Il s’agit de corrections chirurgicales et l’effet sur la perte de poids est donc toujours plus modeste.

Quels sont les effets d’une dilatation de poche gastrique ?

Lorsque la petite poche d’estomac du bypass se dilate et augmente de volume, le patient a tendance à manger de plus grandes quantités d’aliments. Une reprise de poids peut survenir mais cela n’est pas toujours le cas. Beaucoup de patients ne reprennent pas de poids après une dilatation de poche. La petite poche gastrique sécrète de la ghréline, une hormone qui stimule l’appétit. Si l’estomac se dilate de façon importante, les patients peuvent avoir une augmentation de l’appétit et donc plus facilement reprendre du poids. L’estomac est un organe qui sécrète de l’acide et est spécialisé pour supporter un milieu acide. Lorsque l’acidité se déverse dans l’intestin grêle il peut apparaître une brûlure de la paroi de l’intestin. Cette brûlure est d’autant plus sévère que la quantité d’acide est importante. Lorsque la poche gastrique se dilate elle sécrète plus d’acide et peut provoquer des ulcères par brûlure de la paroi de l’intestin grêle. Il est donc conseillé de prendre des traitements antiacides lorsque l’on a une dilatation de poche gastrique après un bypass.

Laisser un commentaire

Rechercher :

Prendre RDV en ligne