Quelles sont les différences entre une sleeve gastrectomie et un bypass gastrique ?

Chirurgie bariatrique

|

06 août 20

différences sleeve gastrectomie bypass gastrique dr Servajean
Plus de 90 % des opérations de chirurgie de l’obésité sont représentées par les opérations de sleeve gastrectomie et de bypass gastrique. Il y a de nombreuses différences entre les deux techniques et le choix est parfois difficile à prendre. L’objectif de ce texte est de vous résumer les différences, les avantages et les inconvénients de chacune de ces techniques.

Qu’est-ce qu’une sleeve gastrectomie ?

La sleeve gastrectomie est une intervention de chirurgie bariatrique qui consiste à réduire le volume de l’estomac. Pour cela il faut retirer par coelioscopie les 2/3 de l’estomac et laisser un estomac qui aura la forme d’un tube. L’estomac normal peut contenir jusqu’à 2 litres. Après une sleeve gastrectomie l’estomac contiendra environ 0,2 litre. L’action d’une sleeve gastrectomie est donc de produire un effet de restriction alimentaire obligatoire : il devient impossible de manger des grandes quantités d’aliments. L’estomac a également une fonction de régulateur de l’appétit en sécrétant une hormone appelée la ghréline, qui stimule l’appétit. En enlevant une grande partie de l’estomac on réduit la production de la ghréline et donc la sensation de faim.

Qu’est-ce qu’un bypass gastrique ?

Le bypass gastrique est une intervention de chirurgie bariatrique qui consiste à réaliser un court-circuit des enzymes de la digestion afin de réduire la capacité à absorber les calories qu’on mange. Cette opération est l’opération de référence en chirurgie bariatrique et agit par de nombreux mécanismes :
  • Un effet de restriction alimentaire par la création d’une petite poche d’estomac
  • Un effet de malabsorption intestinale par la création du court-circuit des enzymes de la digestion
  • Une diminution de l’appétit par la baisse de la synthèse de la grhêline

Quel est le bilan avant une sleeve gastrectomie et un bypass gastrique ?

Il n’y a pas de différences concernant l’évaluation préopératoire d’un bypass gastrique ou d’une sleeve gastrectomie. Il faut 6 mois, au moins, de préparation et d’évaluation. Cette période nous permet d’orienter notre préférence chirurgicale en fonction des résultats des différentes évaluations préopératoires. C’est pendant cette période qu’on peut se décider vers la réalisation d’une sleeve gastrectomie ou un bypass gastrique. On tient compte des résultats des différents tests, de l’existence de contre-indications à certaines techniques, de la présence de comorbidités, et de la préférence du patient. La décision se prend au cours d’une réunion de concertation avec les différents médecins, psychologues et diététiciennes qui ont participé à l’évaluation pré opératoire.

Quelles sont les différences entre les sleeve gastrectomies et les bypass pendant le séjour à l’hôpital ?

Le séjour hospitalier est en général identique que l’on fasse une sleeve gastrectomie ou un bypass gastrique. On est hospitalisé la veille au soir ou le matin de l’intervention. Le jour de l’opération on peut se lever le soir et commencer à boire. Le lendemain on remange des aliments semi-liquides pour une durée de 3 semaines environ. On peut sortir le premier ou le deuxième jour post opératoire. La durée de l’intervention chirurgicale est plus importante pour un bypass gastrique qui est une opération plus difficile à réaliser (environ 1H30 pour une sleeve et 2H30 pour un bypass). Les complications post opératoires sont les mêmes que l’on fasse une sleeve gastrectomie ou un bypass gastrique. Elles sont dominées par la survenue des fistules post opératoires qui correspondent à des fuites au travers des sutures intestinales liées à une mauvaise cicatrisation. Le taux de fistules post opératoire est proche de 1 % des malades opérés pour les deux techniques. Ces fistules vont nécessiter des ré opérations en urgences et des séjour très prolongés dépassant presque toujours un mois d’hospitalisation. Les autres complications principales sont les hématomes post opératoires qui représentent 2 à 3% des malades opérés et qui peuvent justifier de ré opérations en urgence et des séjour prolongés de 3 à 5 jours. La mortalité postopératoire de ces techniques est assez proche et a été considérablement réduite ces quinze dernières années. En France ce taux est estimé entre 0,1 et 0,2% des patients opérés.

Quelles sont les différences à long termes entre les sleeve gastrectomies et les bypass gastriques ?

Les différences entre les deux techniques sont principalement sur les conséquences à long termes de ces opérations.

Quelles sont les conséquences d’une sleeve gastrectomie ?

La sleeve gastrectomie est une technique qui va favoriser le reflux gastro-œsophagien chronique. Il s’agit de la remontée épisodique d’une partie du contenu de l’estomac dans l’œsophage. Le contenu de l’estomac étant acide il va brûler une partie de l’œsophage et donner des douleurs parfois importantes. Il créé une inflammation chronique de l’œsophage. Environ 50 % des patients vont avoir ces phénomènes de reflux et vont devoir prendre des médicaments anti acides, parfois à vie. Il faut organiser un suivi par des fibroscopies gastriques tous les 3 à 5 ans. La sleeve gastrectomie peut créer des carences en vitamines, notamment en vitamines B12, qui vont nécessiter des cures vitaminiques tous les ans. Le suivi à vie est bien sûre indispensable. Certaines personnes peuvent avoir des inconforts digestifs à type d’aérophagie et de flatulences. Ils sont corrigés le plus souvent par une meilleure hygiène alimentaire. Comme toute opération de chirurgie bariatrique, la sleeve gastrectomie a été inventée pour permettre une stabilisation du poids après un ou deux ans. Si le patient n’a pas corrigé ses erreurs d’hygiène de vie, il deviendra alors possible de reprendre du poids…

Quelles sont les conséquences des bypass gastriques ?

Les bypass gastriques sont des techniques qui vont créer de la malabsorption intestinale. Les calories seront moins bien absorbées mais les vitamines et certains oligo éléments aussi. Une supplémentation vitaminique, en calcium et en fer est systématique à vie. La création d’un court-circuit de l’estomac va modifier la circulation des aliments et peut provoquer des malaises lorsqu’on n’est pas très rigoureux sur son hygiène alimentaire. Il y a deux types de malaises :
  • Les dumping syndromes qui sont des baisses de la tension artérielle lorsqu’on mange trop rapidement des aliments un peu riches. Le malaise survient au cours du repas et disparait en s’allongeant quelques minutes. Il faut apprendre à manger et à avaler lentement si on veut éviter ces malaises.
  • Les hypoglycémies correspondent et des baisses de la glycémie 1 à 2 heures après le repas principalement lorsqu’on a pris des sucres rapides au cours du repas. Il faut s’allonger et se resucrer pour faire disparaitre le malaise.
Les bypass vont également favorisés la survenue d’aérophagie et de flatulences et il faut apprendre à avaler très lentement, surtout les boissons pour éviter ces phénomènes. Le bypass peut favoriser la survenue d’occlusions intestinales, y compris de nombreuses années après l’opération. En cas de douleurs abdominales intenses il faut reconsulter sans attendre votre chirurgien ou les urgences les plus proches de chez vous. L es bypass gastriques ont une meilleure efficacité sur la disparition ou la correction des maladies métaboliques créées par l’obésité comme le diabète. Comme toutes les opérations de chirurgie bariatrique il est possible de reprendre du poids 2 à 3 ans après la réalisation d’un bypass gastrique. Le suivi médical à vie est indispensable.

Article rédigé par le Dr Stéphane Servajean

Fort d’une expérience de plus de 3000 opérations de chirurgie bariatrique réalisées, je suis chirurgien du système digestif spécialisé dans la chirurgie de l’obésité depuis 2002. Ma raison d’être est de vous aider à combattre les pathologies des organes digestifs.

Laisser un commentaire

Rechercher :

Prendre RDV en ligne